La vie au SaguenayNos jeux

L’un des secrets bien gardés d’Ubisoft Saguenay

Le processus de création d’un jeu vidéo, comme ceux de la série Assassin’s Creed, offre une multitude de possibilités aux équipes de développeurs. En fonction de l’univers, ils ont la chance de s’imprégner de différentes époques, comme celle des Vikings ou de la Grèce Antique, afin d’offrir une expérience réaliste aux joueurs.

Un secret bien gardé se cache d’ailleurs entre les murs d’Ubisoft Saguenay: une talentueuse animatrice Gameplay en charge de l’animation des oiseaux jouables qu’on retrouve dans Assassin’s Creed Origins, Odyssey et Valhalla. Pour Sonia Pronovost, ce mandat est une chance en or d’allier deux de ses plus grandes passions, les oiseaux et l’animation de personnages. Partez à la découverte de son histoire…

Depuis qu’elle est toute petite, Sonia adore se promener dans la nature. L’odeur de la forêt et le chant des oiseaux l’apaisent. Elle aime admirer les petites bêtes qu’elles croisent sur son passage. Au fil du temps, elle a développé un amour profond pour les oiseaux. Elle est principalement fascinée par leur comportement, leur intelligence ainsi que leurs prouesses de haute voltige.

Lorsque son chef d’équipe sur Assassin’s Creed Origins lui a confié l’animation de Senu, l’aigle qui accompagne Bayek dans ses aventures, c’était comme la « concrétisation d’un rêve » pour Sonia. Elle avait la chance inouïe d’allier son métier, qu’elle exerce depuis plus de 20 ans, à sa passion pour les oiseaux.

Puisque le rôle de Senu est non négligeable, elle parcourt à vue de drone la zone qui l’entoure et repère pour le joueur les points d’intérêts importants qui se trouvent sur la carte, Sonia se devait de créer des animations fidèles à la réalité.

Avant de se mettre dans l’action, elle a décidé de suivre un cours de fauconnerie. Cette expérience inoubliable lui a permis d’analyser de plus près les mouvements d’une buse de Harris et de comprendre comment on peut se sentir avec un « grand rapace perché sur son bras ». Elle a ensuite transposé son expérience en créant les animations nécessaires aux déplacements de l’oiseau. Elle a aussi ajouté sa touche personnelle, qui a été grandement appréciée par l’équipe de développement : « Je voulais qu’il y ait une belle complicité entre Bayek et Senu. J’ai donc créé différentes interactions comme la possibilité de gratouiller le cou et la tête de Senu », explique-t-elle avec un énorme sourire.

Elle a eu l’occasion de « mettre au monde » trois oiseaux au cours de sa carrière : Senu, Ikaros et le petit dernier, Sýnin. À chaque fois, c’est une nouvelle histoire d’amour maternel qui commence pour notre « mama bird ».

Pour l’animation de Sýnin, le corbeau qui accompagne Eivor dans Valhalla, Sonia s’est donné comme mission de mettre de l’avant le côté dark et badass lié à la personnalité des corbeaux. « Les corbeaux sont très fascinants. Ils possèdent un instinct leur permettant de survivre, de trouver de la nourriture et même d’anticiper le danger », explique-t-elle. On comprend d’ailleurs, dans cette affirmation, le rôle qu’aura Sýnin auprès de son maître dans la recherche de nouveaux territoires nordiques (Clin d’œil).

Sonia est très reconnaissante envers son équipe parce que cette dernière lui offre des opportunités diversifiées et beaucoup de liberté. « Lorsque je propose des animations qui sortent du cadre conventionnel, comme celle de permettre à Bayek de nourrir Senu ou à Sýnin de picocher Eivor, mon équipe me fait confiance. C’est vraiment stimulant! », reconnaît-elle.

Pour le futur, elle est confiante qu’elle aura d’autres occasions d’allier son métier avec ses passions puisqu’elle adore la nature et les animaux, deux éléments bien présents dans les jeux vidéo.

Vous pourriez aimer

Menu