CommuniquésCorporatifNos jeux

Hyper Scape : un premier battle royale créé par Ubisoft

Hyper Scape lançait hier sa version Open Beta permettant enfin au grand public de déferler sur Neo Arcadia afin de tester ce nouveau battle royale unique.  Nous avons interviewé Jean-Christophe Guyot, directeur créatif, il y a quelques jours pour prendre le pouls de cette production juste avant son grand dévoilement.

Avant toute chose, explique-nous ce qu’est Hyper Scape?

C’est un projet qui a commencé il y a un peu plus deux ans. Son ambition résumée en quelques mots : une plateforme moderne offrant un battle royale pour une centaine de joueur.euses à la fois.

Décris-nous l’univers dans lequel les participants pourront évoluer?

Nous avons créé un univers qui se situe dans un futur pas si lointain, en 2054. Dans cet univers, les gens se sont approprié l’Hyper Scape, un monde virtuel dans lequel ils s’immergent pour se divertir, travailler, apprendre ou simplement socialiser. Dans l’Hyper Scape se trouve une ville virtuelle, Neo Arcadia, l’hôte de compétitions disputées sous forme de bataille royale. L’objectif : survivre à tous les concurrent.es ou attraper et garder la couronne pour devenir le champion de l’Hyper Scape.  Neo Arcadia est une ville où s’entremêlent le style cyberpunk et quelques éléments rappelant Paris. Nous tenions à ce qu’elle soit moderne, tout en restant ancrée dans l’histoire, donc pas 100% fictive. Les environnements qu’on y retrouve sont très diversifiés. Elle est divisée en neuf districts très distincts, chacun possédant son point de repère central, appelé landmark, souvent représenté par un grand monument.

Quel est le fonctionnement du jeu? Dis-nous ce qui le rend, selon toi, unique et qui le démarque des autres battle royale?

C’est un battle royale super intense et vertical!

Le rythme du jeu est hyper-rapide et intense en termes d’action. Le gameplay bénéficie vraiment de la verticalité offerte grâce à l’aménagement de la ville qui comporte énormément de détails et de bâtiments sur 1km carré. Les joueur.euses commencent le match en plongeant du ciel vers Neo Arcadia avec leur module de déploiement et une arme de mêlée. Ils doivent d’abord trouver du matériel dans les bâtiments environnants pour pouvoir survivre face à leurs adversaires. Ils ont le choix de se diriger vers le landmark de leur district, où les armes et les Hacks sont abondants tout comme les ennemis, ou dans d’autres zones moins fréquentées et moins risquées où le l’équipement se fait plus rare. Les joueur.euses y trouveront des armes, bien entendu, mais nous y avons également ajouté ce qu’on appelle des Hacks. Il s’agit d’habiletés spéciales qui peuvent complètement changer le gameplay et le rendre plus créatif. Par exemple, un joueur peut trouver un Hack qui l’aidera à se déplacer dans Neo Arcadia, grâce auquel il pourra tendre des pièges ou encore mieux se défendre. Les joueurs y découvriront des éléments qu’ils n’auront jamais vu ailleurs. C’est vraiment rafraîchissant pour cette catégorie de jeu. De ce qu’on a vu durant les premiers tests, les parties vont s’enchaîner très facilement!

Le public joue un rôle central dans le jeu grâce au développement d’une extension Twitch. Quelle sera cette expérience et quel sera son impact dans le jeu ?

Dès le début du projet la participation du public était au cœur de nos réflexions. La tendance des joueur.euses spectateur.trices, qui passent autant, voire plus de temps à regarder qu’à jouer eux-mêmes, a rapidement évolué et s’est bien établie dans notre communauté. Nous nous sommes dit qu’il faudrait créer un jeu tout autant spectaculaire à regarder qu’à jouer. Nous y sommes parvenu.es de plusieurs façons. Nous avons créé Hyper Scape Crowncast, une extension Twitch que les spectateur.trices pourront activer pour entrer en interactions avec leurs streamers préférés. Grâce à cette extension, chaque spectateur.trices pourra voter pour voir surgir des effets qui changeront les conditions de jeu en direct (comme changer la gravité, donner des armes infinies, rendre tous les joueurs repérables sur la carte, etc.). Nous prévoyons de nombreuses nouvelles possibilités pour Hyper Scape Crowncast dans les semaines et mois à venir.

Parle-nous du travail derrière ce jeu-spectacle. Combien de studios, en co-dev, y ont travaillé?

C’est un énorme travail d’équipe. Montréal est le studio principal qui dirige le projet, mais nous sommes allés chercher les expertises de plusieurs studios et partenaires externes dans le monde, dont celle d’Ubisoft Saguenay qui a été mis en charge de tout ce qui a trait à l’extension Twitch. Ils étaient à la base des discussions dès le début du projet et ont vécu avec nous toutes les itérations de cette production.

Comment décrirais-tu ton équipe?

Mon équipe m’impressionne et encore plus depuis les derniers mois. C’est une équipe tenace qui a du cœur. C’est époustouflant de voir à quel point nous restons motivé.es et réussissons à rester solidaires et à travailler ensemble. Ça m’a beaucoup rassuré, car au moment où on commençait à entrevoir le lancement, la pandémie nous est tombée dessus. Malgré tout ça, l’équipe a réussi à se souder et à continuer à avancer. Il y a une forme de fraternité qui s’est créée avec le confinement. C’est beau à voir.

Quelles sont les prochaines étapes?

Après les tests techniques, nous prévoyons d’autres phases de test avec encore plus de joueurs. L’objectif de ces phases est de tester notre infrastructure réseau et le cœur de notre expérience avant de lancer notre première saison sur PC, Xbox One et PS4.

Est-ce que l’équipe est fébrile face au lancement? 

Certainement! En tout cas moi je suis super excité! Ce qui est spécial, c’est que, normalement, dans une production de jeu, disons plus traditionnelle, rendue à ce stade-ci, ça se calme un peu. Mais dans notre cas, nous sommes déjà en train de préparer les prochaines saisons, et le jeu n’est même pas encore sorti! Tout le monde est dans un train continu avec différents focus. Je peux vous dire par contre, que ce weekend fut un gros coup d’envoi pour nous, avec les tests de jeu à l’interne et les nombreux feedbacks que nous avons reçus de partout dans le monde. Oui, tout le monde est super excité, nous sommes dans les blocs de départ, bien prêts.

Vous pourriez aimer

Menu