Life in Saguenay

What’s under Simon’s tuque?

Ubisoft Saguenay ouvrira ses portes au début de l’année 2018 et déjà, l’équipe prend forme. Apprenez à connaître les premiers employés du nouveau studio à travers les questions que nous leur avons posées.

Quel est ton nom?
Simon Doré

D’où viens-tu?
Arvida!

Quelle est ta job?
Artiste technique

Qu’est-ce que ça mange en hiver un Artiste technique?
C’est un expert graphique dans une spécialité bien précise, pour ma part, la modélisation 3D. En bref, la modélisation, ça peut s’apparenter à de la sculpture numérique. L’artiste technique a le rôle d’établir les standards de qualité graphique d’une production. Il travaille avec l’ensemble des spécialités pour s’assurer de la meilleure qualité graphique, établir les meilleurs procédés artistiques, identifier les enjeux technologiques et surtout, coacher l’équipe sur les meilleures pratiques.

Quel est ton parcours scolaire?
Je suis bachelier en Communication graphique de l’Université Laval. Je possède également un diplôme en Art et technologies informatisées du Collège d’Alma et un diplôme en Modélisation 3D, profil jeux vidéo, du Campus Ubisoft à Montréal.

Où as-tu travaillé avant d’atterrir chez Ubisoft Saguenay?
J’ai la chance d’être chez Ubisoft depuis 10 ans. J’ai fait près de 6 ans au studio Montréal, puis j’ai travaillé à Montpellier, en France, et finalement au studio de Québec. J’ai eu la chance d’œuvrer sur des jeux comme Far Cry, Avatar, Zombi U, Watch_Dogs, Assassin’s Creed et For Honor.

Pourquoi voulais-tu revenir au Saguenay?
Ça fait longtemps que je nourri le désir de revenir dans la région et me rapprocher de la famille. La qualité de vie au Saguenay est unique. En plus du retour aux sources, je dois avouer que tout le défi entourant la création d’un nouveau studio m’anime. Tout est à faire et comme je suis un meneur de nature, cette opportunité de construire et de former la relève me motive énormément.

Quel est ton endroit préféré dans la région?
Sans aucun doute Métabetchouan, sur les rives du Lac St-Jean. Notre chalet familial s’y trouve. J’y ai passé tous mes étés étant plus jeune, les deux pieds dans l’eau. J’ai des souvenirs impérissables et j’ai hâte de pouvoir faire de même avec mes enfants.

Quelle expression saguenéenne te manquait le plus?
J’ai hâte de « resoudre », ça va être « bolo ». J’aimerais dire l’expression « calé » mais elle ne me manque pas du tout, ma blonde l’utilise 15 fois par jour.

Qu’est-ce qui t’a donné la piqûre du jeu vidéo?
Quand j’ai découvert la série Mégabogue (Reboot en anglais) en 1995, j’ai eu une épiphanie : il fallait absolument que je devienne modeleur 3D.

Selon toi, dans 10 ans, à quoi va ressembler Ubisoft Saguenay?
J’ai l’habitude de voir grand. J’aspire à ce que dans 10 ans, les yeux de l’industrie des jeux vidéo soient tournés vers notre studio de Saguenay et qu’il soit « la référence ». J’aime croire que nous sommes aux balbutiements d’un nouveau « hub », porté par Ubisoft.

 

Le mardi 21 novembre, Simon prendra le contrôle des médias sociaux d’Ubisoft Saguenay. Ne manquez pas ça!

You might also like

Menu